Le Palais de Dolmabahçe, également situé sur la rive européenne mais au bord du Bosphore, devint la nouvelle résidence officielle des sultans en 1856. Ce palais qui s'appelle le "jardin comblé" a été construit à la place d'un ancien palais de villégiature détruit par des incendies, sur un terrain crée artificiellement (remblayage). Influencé par la civilisation occidentale, Abdülmecit fit édifier ce palais très éclectique, qui combine les styles baroque et renaissance turque, par l'architecte Garabet Balyan entre 1844 et 1853. Le palais est un bâtiment de trois étages mesurant 284 m de long. D'une décoration rococo à l'intérieur et meublé abondamment, il comprend 285 pièces, un harem, 46 salons, 6 hammams. Le marbre, l'albatre, le bronze, l'or, l'argent, le cristal de baccarat et de Bohême, la soie, la porcelaine y ont été utilisés en abondance. 14 tonnes d'or et 40 tonnes d'argent furent utilisés pour la décoration du palais. Devenu résidence présidentielle, Atatürk y mourut le 10 novembre 1938 à 09h05 à l'âge de 57 ans (toutes les pendules du palais sont réglées à cette heure historique).

 

La Tour de l'horloge, haute de 27 m, est située entre la Mosquée de Dolmabahçe et le palais. Elle a été construite par Serkis Balyan en 1890 durant le règne du Sultan Abdülhamit.
La visite se fait en groupes guidés par les guides du musée.
(Ouvert de 09.00 à 16.00. Fermé le lundi et le jeudi)

Les bâtiments annexes du palais furent utilisés en tant que résidence des princes ottomans. De nos jours, ils abritent le Musée de la Peinture et de la Sculpture Turques. L'entrée se trouve à Beþiktaþ, près du Musée de la Marine.
Plan 3, D 2

 



Le Palais d'Ibrahim Pacha: ce palais fut construit pour Ibrahim Pacha, qui fut pendant treize ans le favori et le Grand Vizir de Soliman le magnifique qui lui donna sa soeur en mariage. Tombé en disgrâce, il fut exécuté en 1536. Le palais était la plus grande résidence privée en pierre alors que les habitations ottomanes étaient construites en bois. C'est un des exemples les plus importants de l'architecture civile ottomane du XVIe siècle. Il fut utilisé par d'autres grands vizirs, puis servit d'ambassade, de caserne, de locaux pour la Fanfare des Janissaires, d'ateliers et de prison Le palais a été entièrement restauré, et depuis 1983 le grand hall des cérémonies abrite le Musée des Arts Turcs et Islamiques qui se trouvait auparavant dans les bâtiments de l'Ýmaret (la Soupe Populaire) du complexe de la Süleymaniye.
En plus de la section ethnographique qui retrace la vie des turcs depuis les tribus nomades, des manuscrits, corans, et objets d'art d'ue grande diversité sont exposés. Le musée renferme la plus riche collection de tapis anciens tels que des tapis seljoukdes , des tapis de prière et des tapis du XVe siècle représentant des animaux stylisés, des tapis entourés de figures géométriques ou d'écriture coufique produits en Anatolie entre le XVe et le XVIIe siècles et appelés "Tapis Holbein" par les Occidentaux car ils furent souvent représentés dans les peintures des artistes européens.
Le palais se trouve en bordure de l'Hippodrome, face à la Mosquée Bleue.
(Ouvert de 09.00 à 17.00. Fermé le lundi)
Plan 2, E 3






D'autres palais


En cette période du XIXe siècle, les sultans avaient pour habitude de construire leur propre palais où palais d'été, plutôt que de vivre dans celui de leur prédécesseur:


Çýraðan
situé sur les bords du Bosphore, a été dévasté par un incendie. Il a été restauré et transformé en hotel de luxe.
Plan 3, C 3

Beylerbeyi
(1868) est un palais d'été. Il est situé sur la rive asiatique au pied du premier Pont (Atatürk) du Bosphore et est du même style que Dolmabahçe.
(fermé le lundi et le jeudi).

Hidiv Kasrý
et son parc situé sur la rive asiatique à Beykoz.

Yýldýz
sur les hauteurs du Bosphore, avec ses kiosques et son parc.
Plan 3, B/C 3

Ihlamur
qui est situé derrière Beþiktaþ.
Plan 3, B 2

Aynalýkavak
Plan 2, B 1

Maslak
situé à Maslak.

Küçüksu
, un petit palais d'été plus éloigné, situé sur la rive asiatique du Bosphore. (ne se visite pas)





LES FONTAINES

La Fontaine de Ahmet III (Sultan Ahmet çeþmesi), fut construite en 1728 et est la plus belle en son genre. Elle est située à l'entrée du Palais du Topkapý. Son toit saillant est coiffé par cinq petits dômes, et elle est décorée avec de tres belles faiences et des fines inscriptions.
Plan 2, E 3

 

La Fontaine de l'empereur Wilhelm II (Alman Çeþmesi) est située sur l'Hippodrome. De forme octogonale en marbre, elle fut offerte au sultan Abdülhamit II par cet empereur afin de commémorer sa visite en 1895.
Plan 2, E 3

 





LES MAISONS OTTOMANES

La rue Soðukçeþme (SoðukÇeþme sokaðý) située entre Sainte Sophie et le Palais de Topkapý comprend un ensemble de neuf maisons en bois du XIXe siècle au charme particulier. Elles ont été transformées en hotel.
D'autres belles maisons ottomanes peuvent être trouvées partout dans la vieille ville ainsi que sur les hauteurs et les rives du Bosphore.