3000 av. J.C. - 1200 av. J.C.- L'AGE DU BRONZE


Quelques sites nous sont connus: Troie I et II, Kültepe, Alacahöyük. C'est l'apparition de la métallurgie. Les métaux sont travaillés pour produire des alliages. Le plus important est le bronze.
Les cités-états se développent avec une hiérarchie sociale bien établie: un roi qui vit dans son palais, des corps de métiers différenciés qui exercent leur art dans les villes encloses à l'intérieur de puissantes murailles. Les 13 tombes de Alacahöyük témoignent de la richesse et de l'avancée technologique de ce temps: bijoux d'or et d'argent, armes, vases, statuettes, "étendards" de métal en forme de disque solaire.


Alacahöyük - Figurine en bronze
2e moitié du IIIe millénaire.




2500 - 2000 av. J.C. - LES HATTIS

Ce peuple qui vécut en Anatolie Centrale avant que l'écriture n'y soit introduite, nous est connu par des sources hittites. Les Hattis ou Hattites donnent leur nom à l'Anatolie qui est alors appelée "le pays des Hattis". D'un niveau intellectuel avancé, ils ont fortement influencé les Hittites par leurs rites religieux, leurs cérémonies officielles et leur mythologie. Hors de la zone mésopotamienne, c'est la première nation civilisée de cette période dont le nom, et, dans une certaine mesure, la langue (totalement différente du hittite indo-européen, des langues d'Asie et du Proche-Orient) et la religion nous sont connus. Cette civilisation très développée et homogène a joué un rôle prépondérant dans l'extraction et le travail des métaux précieux.





1950 av. J.C. - LES COLONIES MARCHANDES ASSYRIENNES

L'Anatolie entre dans l'histoire avec l'écriture. Ce sont les actifs marchands assyriens originaires de la Mésopotamie du nord qui l'ont introduite en Asie Mineure, attirés par les ressources naturelles qui s'y trouvaient. Les tablettes d'argiles retrouvées à Kültepe (Kanesh), rédigées en écriture cunéiforme, sont des contrats, des accords commerciaux, des documents juridiques ou comptables. Ils utilisaient des sceaux en forme de cylindre. Ces commerçants qui jouissaient de privilèges d'exterritorialité, ont implanté, à la périphérie des villes hittites, des "karum" (les ancêtres des bazars) qui comprenaient plusieurs pièces et parfois deux étages. Ils troquaient surtout des textiles et des vêtements coûteux contre du cuivre. L'or et l'argent servait de base aux échanges de marchandises qui étaient transportées à dos d'âne.


Kanesh - Tablette d'argile 1900 av. J.C.





2000 av. J.C. - 700 av. J. C. - LES HITTITES

2000 - 1750 av. J.C. - Des émigrants indo-européens arrivent par vagues successives des régions d'Europe du Nord par les Balkans ou le Caucase, prennent une à une les cités-états hattis, s'imposant aux populations du centre de l'Anatolie. Ils font des alliances avec les Hattis (ou Hattites) dont ils épousent les femmes, les croyances et les rites donnant naissance à la civilisation hittite. Ils adoptent les noms de lieux et les noms propres Hattis, appelant eux aussi l'Anatolie le " Pays de Hatti " (le terme hittite, d'utilisation moderne, est un dérivé de l'Ancien Testament). Ils fondent plusieurs principautés, mais vers la fin du xvýýýe siècle, les rois de Kuþara (Alacahöyük située dans le bassin du Halys/kýzýlýrmak) Pithana et son fils Anitta réussissent à imposer leur hégémonie.

1750 - 1450 av. J.C. - l'Ancien Royaume Hittite: Hattusili Ier se donne pour capitale Hattuþa (Boðazkale) ville-forteresse et unifie l'Anatolie. Les Hittites développent une écriture hiéroglyphique que l'on retrouve sur leurs sceaux et sur leurs monuments publics. Une nouvelle conception esthétique apparaît ainsi que le système de murs cyclopéens, jusque-là inconnu en Anatolie. Ce nouvel état est si puissant que quelques générations plus tard, Mursili Ier (environ 1620-1590) conquiert Alep puis Babylone causant la chute de la dynastie d'Hamourabi. Mais avec l'assassinat de Mursili Ier le pouvoir central s'affaiblit et les Hittites subissent temporairement la loi d'un peuple venu d'Asie, les Hourrites, des indo-aryens installés en Haute Mésopotamie et en Syrie du Nord, formant le Royaume de Mitanni (1650-1450).


Hattuþa – Inscriptions
hiéroglyphiques Hittites

1450 - 1200 av. J.C. - l'Empire Hittite : l'Ancien Royaume qui s'est désagrégé en principautés, est réunifié. Vers 1400, le nouvel Empire Hittite est assailli sur plusieurs fronts. L'Empire va toutefois connaître son apogée vers 1380 avec l'avènement d'un grand roi, Suppiluliuma 1er, qui restaure le contrôle hittite en Anatolie. Les Hittites créent la meilleure architecture militaire de leur temps. Ils sont parmi les premiers à travailler le fer, et la domestication du cheval (probablement par l'intermédiaire des Hourrites) revolutionne le transport ainsi que la façon de faire la guerre avec l'utilisation des chars. L'expension des territoires hittites à l'ouest de l'Anatolie et surtout vers le sud-est jusqu'en Syrie (et en Palestine), devient un sujet de rivalité entre les Egyptiens et les Hittites : vers 1299 un conflit aboutit à la célèbre bataille de Kadesh (Syrie) où, pour la première fois dans l'histoire des guerres, les Hittites utilisent leurs chars contre Ramsès II.


Dieu Hittite
XIVe-XIIIe siècle av. J.C.


C'est un haut fait d'armes, qui permet aux Hittites de traiter avec la puissante Egypte: Le Traité de Paix de Kadesh est reconnu comme étant le premier traité international. Un pacte de défense mutuelle et un mariage dynastique sont conclus entre le roi hittite Hatusili III et le pharaon Ramses II. Cependant, vers 1200 cet empire trop étendu est incapable de résister au déferlement des "Peuples de la Mer", ces Achéens venus de la Mer Egée. Ils envahissent l'Anatolie, et dévastent un grand nombre de villes avec d'abord Troie (l'iliade d'Homère serait en quelque sorte l'histoire poétique de ces opérations malheureuses), puis Hattuþa. La destruction des civilisations de l'Asie Mineure engendre une période dite " d'Age Sombre " qui va durer deux siècles en Anatolie occidentale, et quatre siècles en Anatolie centrale.



Traité de Kadesh
découvert à Hattusa
Musée
Archéologique d'Istanbul

1200 - 700 - Les Etats Néo-Hittites : après la chute de l'Empire Hittite, des petits états indépendants se forment dans le nord de la Syrie (Alep, Hama), et dans le sud-est de l'Anatolie autour de la chaîne des Taurus tel que Milid (Malatya), Sam'al (Zincirli), Karkemish (Karkamýþ), Gurgum (Maraþ) Kizzuwatna (Cilicia), Sakçagözü....A leur tour ces états sont anéantis et assimilés au cour des différentes campagnes menées par les Assyriens entre le VIIIe et le VIIe siècle av. JC.