REGIONS GEOGRAPHIQUES





Cultures principales Pâturages principaux Zones volcaniques Forêts Steppes et élevage nomade



La Turquie, qui est divisée en sept régions géographiques, est un pays infiniment varié au climat tempéré, allant des plaines côtières au pâturages de montagne, ou des forêts de cèdres aux steppes balayées par le vent.
La Turquie possède une faune et une flore extrêmement riches. Elle est une des zones botaniques les plus importantes du monde, avec 10 000 espèces de plantes dont 3000 ne poussent que dans ses régions. La Turquie est également riche en animaux sauvages et en gibier à plume. Loups, renards, sangliers, chats sauvages, castors, martres, chacals, hyènes, ours, biches, gazelles, chèvres des montagnes se trouvent dans les régions boisées et retirées. Le gibier à plume est principalement constitué par des perdrix, oies sauvages, cailles et outardes.


 

LA REGION DE LA MER NOIRE est une région montagneuse (Chaine Pontique) couverte de forêts denses dont les nombreuses rivières et torrents se jettent dans la mer Noire aux côtes escarpées . L'est de la côte de la Mer Noire et les versants peu élevés, caractérisés par des pluies abondantes, des étés humides et des hivers doux, possèdent une végétation extrêmement riche comprenant des charmes, châtaigniers, épicéas, aulnes, rhododendrons, lauriers, houx, myrtes, noisetiers, noyers... C'est une région essentiellement agricole, où sont cultivés le mais, le lin, les arbres fruitiers (noisettes, cerises, prunes...), le tabac (Samsun, Trabzon) et le thé dans l'est (Rize).

Les versants plus élevés sont recouverts de forêts humides d' arbres à feuilles caduques comprenant des épicéas, hêtres, charmes, aulnes, chênes, sapins, ifs, voire des pins dans les parties plus sèches. Les conifères sont dominants à partir de 2000 m (Monts Kaçkar). Cette région est réputée pour ses produits laitiers.




LA REGION DE LA MER DE MARMARA couvre la partie européenne (Thrace) ainsi que le nord-ouest de l'Anatolie, encerclant la Mer de Marmara. La Thrace, qui est soumise à l'iinfluence continentale des Balkans, est caractérisée par des prairies de steppes et aussi par quelques forêts. Au sud de la Thrace, près de la côte de la Marmara, vignobles et champs de tournesol s'étendent à perte de vue. Les Dardanelles forment une région de transition entre la mer Noire et l'Egée et reflètent ainsi un mélange de végétation méditerranéenne et tempérée. Au sud-est, la chaine de l'Uludag, Olympe de Bithynie des anciens, culmine à 2540m au dessus de Bursa, formant une muraille entre l'Anatolie et la Marmara.

 

Malgré qu'elle soit la plus petite région après le Sud-Est, les plaines de la région de la Mer de Marmara connaissent la plus grande densité de population. Elle est aussi la région économiquement la plus développée: Son agriculture variée comprend le tournesol, la vigne, le mais, le blé, le riz, les olives, les arbres fruitiers et le murier pour le vers à soie (Bursa). La pêche tient une place importante dans la mer de Marmara et les détroits. Près de Balikesir se trouve le Parc National de Manyas, plus connu sous le nom de " Kus Cenneti" (paradis des oiseaux), qui abrite plus de deux mille espèces d'oiseaux.




 

LA REGION EGEENNE s'étend depuis la côte égéenne jusqu'à l'ouest du centre de l'Anatolie. Des collines boisées et des plaines d'alluvion fertiles qui portent le même nom que les rivières qui les irriguent (Menderes, Gediz) font sa richesse qui repose sur la culture du tabac (50% de la production totale), du coton, des olives, des raisins et des figues (réputés en tant que fruits secs)... Le long de la côte égéenne s'étend un maquis constitué de myrtes, d'oliviers sauvages, de lauriers, de caroubiers, de chênes, de pins et de cyprès.
Une magnifique côte baignée par les eaux
claires de la Mer Egée où abondent plages et criques bordées d'oliveraies, des villages de pêcheurs idylliques, de

nombreuses stations balnéaires, des sites historiques ou naturels célèbres, tout cela contribue à rendre cette région très attractive aux touristes.



LA REGION MEDITERRANEENNE s'étend dans le sud de l'Anatolie. Recouvert de forêts, le massif du Taurus dépasse souvent 2000m, et descend jusqu'à la mer. Là, excepté pour les grandes plaines de Pamphylie (Antalya) et de Çukurova (Adana), il laisse place à des plaines littorales étroites mais extrêmement fertiles où sont cultivés le coton (60% de la production totale), le sésame, les agrumes (+de 90%) , les primeurs, les bananes...Le blé est cultivé dans le nord-ouest , région des lacs au climat continental. La végétation du massif du Taurus est caractérisée par des forêts de pins et de cèdres, par des sapins, des chênes, des érables voire même des genévriers en altitude.

 

Par ses superbes plages, ses eaux chaudes la plupart de l'année, ses stations balnéaires, ses nombreuses cités antiques et ses sites historiques, la Région Méditerranéenne est devenue l'un des centres touristiques les plus cotés de Turquie.




 

L'ANATOLIE CENTRALE se trouve à une altitude variant de 600 à 1200m. Les hauts plateaux aux paysages de steppes sont soumis à une forte érosion. Ils sont hérissés de cônes volcaniques tels que l'Argée ou l' Erciyes Dag (3916m) et le Hasan Dag (3953m) qui sont situés en Cappadoce, une superbe région aux paysages lunaires. Les deux vastes bassins de la région sont la Plaine de Konya où est cultivé le blé, et le bassin occupé par le Tuz Gölü (le Lac Salé). L'élevage du mouton, du bétail, des chevaux et de la chèvre Angora est pratiqué intensivement dans les prairies arides du nord. On y trouve aussi plusieurs lacs d'eau douce et des marais comme Sultan Sazlik qui est un lieu d'un grand intérêt pour les naturalistes.




L'EST DE L'ANATOLIE, où convergent la Chaîne du Pont et le Massif du Taurus, est la plus grande et la région la plus élevée d'une altitude allant de 1500 à 2000m avec deux points culminants: le Suphan Dag (4434m) au nord-ouest du lac de Van, et le Mont Ararat (5165m) à la frontiere iranienne, où selon la légende, se serait échouée l'Arche de Noé. C'est la région la moins peuplée du pays. Les étés sont chauds et secs mais les hivers rudes et longs rendent les conditions de vie et l'agriculture difficiles. Dans les parties nord-est plus humides, l'élevage des vaches à viande et laitières y est pratiqué, alors que dans le sud, des nomades élèvent chèvres et moutons.

 



 

LE SUD-EST DE L'ANATOLIE présente une uniformité dans ses paysages avec de vastes étendues de terres incultes. Le Tigre et l'Euphrate qui prennent leur source dans l'est de l'Anatolie, serpentent à travers la région du sud-est. L'agriculture (blé, riz, légumes, vigne..) confinée dans les vallées et les bassins irrigués se développe intensément grâce au vaste projet d'irrigation du sud-est (GAP). Ce projet a propulsé l'économie de la région et le rendement agricole d'un pays qui fait partie des exportateurs mondiaux de l'alimentaire. Les principaux puits de pétrole se trouvent dans cette région (Batman).