LES FETES


La Turquie demeure profondément attachée à ses traditions. Tous les évenements de la vie familiale, religieuse et laique sont prétextes à des fêtes qui réunissent les familles. La date des fêtes religieuses avance de 10 jours chaque année en fonction du calendrier lunaire.



Fêtes religieuses:


- Þeker Bayramý: cette fête de 3 jours symbolise la fin du Ramadan, période de jeûne qui dure 30 jours. Les familles endimanchées se rendent visite et s'offre des loukoums chocolats et autres confiseries (þeker veut dire sucre ou sucrerie). En plus des félicitations, il est de rigueur de baiser la main des aînés (les enfants sont récompensés par de l'argent). Une visite au cimetière, afin de rendre hommage aux morts, est de coutume.

- Kurban Bayramý est la fête du sacrifice ou "du mouton", dix semaines après le Ramadan, est célébrée en l'honneur d'Abraham, et dure quatre jours.. Un mouton, une chèvre ou une vache peuvent être sacrifiés. Une partie va à la famille alors que le reste est distribué aux indigents. Des donations sont également faites aux plus pauvres. Quant aux festivités, ce sont les mêmes que pour le Þeker Bayramý.


Fêtes familiales

- La circoncision: à la base, sa pratique a une signification religieuse. Il n'y a pas d'âge particulier mais le jeune garçon doit être âgé entre 2 et 14 ans ans. Elle est pratiquée par des chirurgiens ou par des circonciseurs soit en clinique soit traditionnellement à la maison (dans les campagnes et les villages). Elle donne lieu à de grandes festivités avec la famille et de nombreux invités. Des circoncisions collectives sont financées par des organisations charitables pour les plus pauvres et les orphelins.

Jeunes garçons en habits de circoncision, promenés à dos de cheval et accompagnés de musiciens


- Le mariage: il est plus traditionnel dans les campagnes où les mariées portent plutôt les vêtements typiques de leur région. La longue robe blanche est portée à la ville et dans les familles riches de la campagne. Les mariages arrangés sont encore fréquents, et dans les campagnes les enfants sont parfois fiancés des leur plus jeune âge. La coutume veut que la future épouse prépare un trousseau, et la famille du marié paie pour le mariage et donne de l'argent au père de la jeune fille. Lors des festivités, on offre des bijoux à la mariée et on accroche des pièces d'or à sa robe, afin de protéger le couple de la pauvreté.

 

Mariée traditionnelle


Fêtes tratitionnelles:

Plus particulièrement suivies dans les campagnes, ces fêtes ont une origine antérieure à l'Islam. Elles sont liées au cycle des saisons. En été, les récoltes et les vendanges font l'objet de toutes sortes de réjouissances.

- Nevruz le premier jour du printemps, les Alevis fêtent la naissance d'Ali. Les femmes préparent une recette traditionnelle, le "aþure" ou "pudding de Noé" (blé bouilli auquel on ajoute fruits secs et légumes secs ainsi que des pignons).

- Hidirellez (6 mai) c'est la fête du printemps où les femmes et les jeunes filles portent des couronnes de fleurs tressées et en profitent pour émettre divers souhaits.

 

Célébration en fanfare de Hidirellez à Istanbul. Les gens épinglent des papiers sur lesquels ils ont écrit un voeu



Fêtes nationales:

- 1er janvier: Jour de l'An
- 23 avril: Fête de la Souveraineté et de l'Enfance
- 19 mai: Fête de la Jeunesse et des Sports
- 30 août: Fête de la Victoire
- 29 octobre: Fête de la République